A la cave...
L’esprit du travail en cave est, comme à la vigne, de n’intervenir que lorsque c’est nécessaire.

Un éventuel et léger sulfitage pour éviter l’oxydation de la vendange est la seule adjonction de produits extérieurs. Pas de levurage, ni enzimage. Les raisins sont ramassés et triés à la main. Chaque parcelle et chaque cépage est vinifié séparément. Les moûts sont travaillés par pigeage et remontage. Une partie des vins est vinifiée en barrique, de 20 à 130 jours avant pressurage. Enfin, au printemps, les vins sont collés au blanc d'oeuf avant la mise en bouteille par gravité.

Bien sûr, ces méthodes de travail, lentes et artisanales -voire archaïques ! – sont en partie imposées par des impératifs économiques : Pas de machines dernier cri dans notre cave, les amis vendangeurs sont "payés" en fêtes arrosées et repartent avec quelques bouteilles.

Mais elles découlent aussi et surtout d’un choix, celui d’un travail lent, manuel, qui prend le temps de faire les choses et qui se déroule dans un esprit festif et convivial.

Comme ça se passait il y a 50 ans sans choquer personne.
Nous pensons que cette somme de petits gestes rend service au vin.

Nos deux cuvées
Il semble impossible de parler de ses propres vins objectivement.
Pour vous présenter nos vins, nous resterons donc dans des informations plus techniques qu'affectives. En disant quand même que ces vins ne sont rien de plus qu'une somme d'idées et d'intuitions. Du travail et de l'improvisation.